Un esprit sain dans un corps sain

Le sport reste le seul domaine où s’établisse sans contestation possible la supériorité de l’adolescent   sur l’adulte.

Pour cela et parce que l’outil sport est le vecteur d’apprentissage d’un comportement par   l’acte, l’asbl DARNA n’a pas ménagé ses efforts en mettant en place, dans un cadre plus convivial,   une activité qui exprime la force et manifeste la jeunesse, une activité qui suppose la pratique de   mouvements et comportements ritualisés dans un cadre structuré et défini dans le temps et   dans l’espace, une activité qui conjugue le goût de l’effort, le respect de la règle, la confrontation, la   progression, bref une activité qui serait la plus à même de donner la structuration nécessaire à   l’épanouissement de nos jeunes adolescents qui fréquentent le soutien scolaire afin de renforcer   leur participation dans le cadre de l’éducation formelle.  Le sport est avant tout une distraction hygiénique qui contribue également à l’acquisition par le   jeune d’une attitude respectable, à la loyauté, à la courtoisie à l’égard de ses adversaires et enfin à   l’acceptation d’un échec sans colère ni déception.   Certes, par le biais de la règle du jeu s’apprend le comportement acceptable, corrigé, discipliné.  De ce fait, en amenant l’idée que la règle sportive doit s’appliquer au niveau de la vie   quotidienne de nos jeunes, le gymnase apparaît alors comme le lieu où l’apprentissage des   valeurs citoyennes peut se faire, une « passerelle » d’un comportement vers un autre, d’un   corps vers un autre.