Projet

Université Ouvrière

Préambule

Université ouvrière est une formation aspirant d'une part à provoquer un changement significatif et durable dans la trajectoire de vie des personnes et d'autre part, permettre l'acquisition de compétences professionnelles incorporées dans leur propre expérience de changement. Cette expérience se construit à partir d'une alliance entre jeunes et adultes, cadrés par au moins une personne ayant un statut d'autorité morale et intellectuelle, laquelle étant également de même origine que la majorité des jeunes comprenant et partageant ainsi le code linguistique et culturel.

Cela dans le but de favoriser et permettre une possibilité d'identification positive. Deux groupes (jeunes et adultes) effectueront ensemble un parcours, celui-ci visant à transformer les dits jeunes en représentants, en interlocuteurs, en acteurs sociaux valables de la société en puisant dans des ressources intellectuelles, physiques, pratiques et identitaires.

Objectifs

  • Permettre aux jeunes d'acquérir des compétences oratoires (écoute, prise de parole, débat, échange,...)
  • Préparer les jeunes, les accompagner dans la transition à l'âge adulte en les conscientisant à la responsabilisation (à l'égard de leur personne et à celle de la collèctivité: "notion d'altruisme")
  • Constituer un espace d'affiliation au sein duquel une pluralité d'effets puissent émerger (projet de participation divers sur le plan citoyen, artistique, sportif,...., prise de responsabilité envers les plus jeunes,....)
  • Créer des parcours types articulés, susceptibles d'être modélisés et pouvant ainsi servir de références à d'autres opérateurs de terrain.

Moyens

  • Des séances régulières de débats ayant pour objectif la transition d'une expression quelque peu autistique vers une communication davantage constructive basée sur le savoir et menant au débat.
  • L'activité théâtrale oeuvrant pour la maîtrise d'un discours individuel et le passage de l'intimité du groupe à l'exposition au public.
  • La pédagogie du projet visant à inculquer une méthodologie de travail dans la gestion de petits projets engendrant le partage des tâches et des responsabilités ainsi que le respect d'une structure hiérarchidée et de ses composantes.
  • Les régulations de groupe ayant pour principal objet l'auto-évaluation de ses attitudes et conduites par rapport à un cadre normatif en témoignant une considération particulière à l'égard des conflits et irrégularités et ce, afin d'analyser les ressorts cachés des sociabilités (solidarité, confiance, alliance,...).
  • Les entretiens individuels: à partir d'un récit autobiographique, permettre aux jeunes de se situer dans son environnement familial, social,...
  • Les réactivations de la famille: inciter les familles à la participation des projets respectifs.
  • Le sport d'équipe et de compétition permettra d'orienter et circonvenir les affects ayant tendances à se transformer facilement en agressivité et violence. Les encercler et les canaliser dans l'enceinte du stade et dans la rencontre avec l'autre aboutira à une victoire légitime qui se traduira par une victoire sur soi.
  • Le sport à risque, l'escalade symbolisant des notions telles que technicité, fiabilité, solidarité à la vie, à la mort, sécurité, vérification,...
  • Les sorties: marche, camp, cuisine, veillées, jeu de nuit en forêt,...
  • La formation professionnelle: bureautique, outils de retouche d'images, et montage vidéo.

Organisation des débats

  • Les débats de l'UO s'organisent le dernier samedi de chaque mois, de 15h00 à 17h00 à la maison de quartier "Haecht".
  • Les jeunes proposent une liste de thèmes au début de l'année.
  • L'ordre de traitement des sujets est fixé dès le premier jour, sur base du vote des jeunes.
  • Le débat est piloté par deux adultes, un modérateur et un rapporteur.
  • Chaque sujet est préparé par une équipe de jeunes, en coordination avec le modérateur.